Ce mouvement est en train de naître en France, comme il existe déjà, pour l’Europe, en Grande Bretagne avec les camps climats ou en Allemagne après le G8, mais il reste absent de la majorité des pays européens. Dans le Sud, c’est l’Asie qui semble la plus active (Inde, Népal) et une coordination africaine se crée, mais sur des bases organisationnelles différentes.

Face à l’urgence climatique, nous avons besoin de réagir . Mais d’une part les réactions sont faibles face à l’ampleur de la tache à accomplir, et d’autre part de fausses solutions sont proposées. Le mouvement de lutte contre le changement climatique est encore trop éparpillé entre anticapitalistes, écolo, anarchistes, solidarité nord-sud, groupes de soutien aux minorités… Des initiatives comme les camps actions climat doivent servir à partager et construire des analyses plus globales sur les causes et conséquences du changement climatique et être des lieux d’initiatives pour des luttes directes. Il faut ensuite évacuer toutes les fausses solutions visant à garder en place un système qui a produit des émissions massives de gaz à effet de serre. Nucléaire, agrocarburant, OGM, finance carbone doivent disparaitre de la table des négociations.

La convention cadre de l’ONU sur les changements climatiques se réunit du 7 au 18 décembre 2009 à Copenhague au Danemark. Les pays du monde entier seront représentés et bon nombre de chefs d’états seront présents. L’enjeu est important, il s’agit de ramener la concentration du dioxyde de carbone dans l’atmosphère au niveau de l’époque préindustrielle, soit 350 ppm . Nous sommes actuellement à 385 ppm et pouvons atteindre 450 voir 550 ppm à la fin du siècle , la survie de tous les humains sur Terre n’est pas garantie si nous n’agissons pas. Mais, premièrement, les négociations actuelles ne vont pas assez vite sur les objectifs de réductions de gaz à effet de serre, l’Union Européenne ne s’est engagée qu’à une réduction de -20 % en 2020 (et sous certaines conditions à -30%), loin de -40 à -50% qui seraient nécessaire ; deuxièmement, les négociations mettent trop en avant les fausses solutions, par exemple au détriment des actions directes de réduction sur leur territoire pour les pays industrialisés.

Des appels au blocage ont été lancés contre cet organisme de l’ONU . Ce genre d’appel cible d’habitude le G8, l’OTAN, le FMI ou l’OMC qui représentent une domination économique et militaire du Nord sur le Sud, et l’ONU fait quelquefois office de solution démocratique face à ces institutions internationales. C’est la première fois que l’ONU qui représente le Nord et le Sud est l’objet d’une telle critique. Si ce dernier rempart n’arrive pas proposer un accord international permettant radicalement de limiter le changement climatique et son impact sur l’homme, les conséquences seront nombreuses et nous connaitrons une nouvelle période de guerre où les puissants tenteront de conserver à tout prix leurs réserves écologiques et énergétiques. Les actions directes de Copenhague nous semblerons alors un souvenir d’une douce époque où tout était encore possible.

En guise de continuation

Si vous m’avez lu jusque là c’est que vous avez du courage et un minimum d’intérêt pour la cause. Que faites vous pour le climat au-delà de votre porte ? Est-ce que votre groupe d’affinité, votre quartier, votre association, votre syndicat ou même votre parti politique a un programme clair pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les domaines des transports, des bâtiments, de l’alimentation ? Est-ce que votre groupe ou votre organisation fait pression et agit pour que d’autres groupes ou organisations s’emparent de ces questions ?

Du 7 au 18 décembre 2009, des actions sont prévues à Copenhague mais aussi partout dans le monde. Renseignez vous autour de vous ou sur Internet. Trouvez un groupe qui correspond à vos idées. La résistance est fertile.

  • NOTE 1 : D’autres comptes-rendus ou bilans doivent être disponibles sur http://www.campclimat.org/ ou http://nantes.indymedia.org/
  • NOTE 2 : L’ACIPA continue sa lutte contre le projet d’aéroport : http://acipa.free.fr/ et un squat a été ouvert en août 2009 après la camp pour résister sur le site : http://tinyurl.com/lagaite

A faire aussi : Rencontre régionale dans le Morvan pour bilan/perspectives du camp climat français et la rencontre de l'ONU à Copenhague.

Partager cet article

Additious