J'ai pris le ferry depuis Sète pour quitter la France et rejoindre la Maroc. Un mode de transport un peu plus cher que le bus, mais moins polluant que l'avion, avec un gout de croisière sur la mer méditerranée en prime !


Le passage dans le rail du détroit de Gibraltar au matin du deuxième jour est impressionnant. Un ciel lourd couvre une mer au couleur turquoise, le ferry croise tout types de bateaux : cargo, pétrolier, vracier... Quelques dauphins sautent dans notre sillage tandis que j'essaye de distinguer la côte Africaine.


Retour à Tanger, "l'interzone" de Paul Bowles n'est plus qu'un souvenir mais c'est toujours un plaisir de redécouvrir les ruelles de la médina, un labyrinthe où il faut jouer à se perdre, en faisant des pauses pour boire u thé et gouter au premier tajine pour fêter mon arrivé sur un nouveau continent.


Chefchaouen, porte d'entrée du rif marocain, possède une médina aux rues peintes en bleu. La ville est à flanc de montagne et il suffit de sortir des murs de la médina pour partir en randonnée au milieu des champs. En quelques mètres on a l'impression de changer d'époque.

Partager cet article

Additious