Voyages Benoît Kubiak 2004-2005
Accueil du site > Maroc 2005 > kaleidoscope marocain

kaleidoscope marocain

lundi 13 décembre 2004, par benka

Je me balade avec un carnet et un bic achetés place du grand socco a tanger. j’y tiens ma compta et cela me sert aussi de carnet de note, carnet d’adresse et de croquis.

je remarques des points communs entre le maroc et l’inde. les maisons individuelles, avec leurs grilles multiformes protégeants les fenetres des maisons, les vendreurs de rues, l’état des bus publique...

les métiers de la rues :

un charriot de +/- 1 m3 avec 2 roues et un tirant. on en voit pleins aux arrets de bus. ce sont qlq fois des jeunes voir des enfants qui cherchent a choper le voyageur avant le concurent.

le cireur de chaussure, qui passent devant les terrasses de café en faisant choquer sa brosse contre sa boite.

le vendeur de cigarettes à l’unité, 1 DH la marquise, 2 DH la malboro.

le marchand de mouchoirs en papier, de ceintures, de chaussettes...

j’ai vu aussi les vendeurs de thé à la gare routière de ouarzazate, passant entre les personnes avec leur plateau chargé de verres et d’une theière.

les petits magasins pleins de marchandises, un peu plus grands qu’en inde. on y trouve tout pour la maison, de la theière au PQ, en passant par les gel douche, les bonbons, etc.

les stations de grands taxi, alignant parfois des dizaines de véhicules beiges les uns a coté des autres, de la 505 peugeot mais surtout de la mercedes 240 - 250 ( je crois). les portières ont interet a tenir, car nous sommes 4 derrieres et 2 sur le siege avant. la poignée de portes est souvent rempacé par une grosse lanière de cuir : la porte sans cesse fermée-ouverte doit etre bien claqué...

les antennes satellites qui constellent le toit des bidonvilles ou les facades d’immeubles. 200 à 300 chaines, meme si on n’arrive pas a manger tous les jours.

les teleboutiques bleues, à chaque coins de rues quasiment. on appel pour qlq DH dans tout le pays, mais les portables coutent + cher à l’appel. la majorité de la population est déservis par les portables, mais quasiment seulement les centres des grandes villes pour les telephones fixes.

les bars, avec le comptoir et le mur de bouteilles de coca, pepsi et autres boissons gazeuses, les hommes accoudé avec leur bouteille à la main, ou assis dehors le long du murs, derrière leurs 2-3 verres de thé ou de café.

les tours des mosquées qui marquent les différents quartiers, chacun ayant la sienne.

les robinets qui ne sont jamais fixé correctement sur les lavabos...

les maisons ou immeubles sont toutes construitent sur la meme base : on fait une dalle, puis des piliers de béton, puis une dalle et ainsi de suite. on monte ensuite les murs en briques ou moelons et on dessine les pieces. vous voyez ainsi des batiments constitués de dalles de bétons soutenus par des etais et des piles sans fin, jusqu’a ce que les murs soient montés ...

les femmes au cheveux couvert ou meme voilées. elles sont plus nombreuses dans les rues des villes ou dehors dans els villages berberes. on voit meme des jeunes filles habillés à l’occidentale dans les centres villes.

les détritus partout, principalement le plastique.

les figures géométriques sur les carrelages, chaque fois différent, souvent a base d’étoiles.

et les drapeaux du maroc sur les batiments public.

mais se qu’ont voit le plus, ce sont les portraits du roi Mohammed 6 dans toutes les boutiques. quelques fois encore celui de Hassan 2. le roi assis dans son fauteuil, a son mariage (sans qu’on voit le visage de sa femme, je crois qu’il en a deux d’ailleurs), le plus souvent en costume occidental.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0