Quand la température de la planète augmente d’un degré, c’est environ un milliard de personnes qui est touché par le manque d’eau. La sècheresse de 2003 en France témoigne dans une moindre mesure des effets de l’augmentation de la température sur le taux de mortalité des individus les plus fragiles (environ 15 000 décès, essentiellement des personnes âgées, au cours du mois d’Août).

Beaucoup de pays souffrent de l'insuffisance d’eau tandis que d’autres ont une surabondance de précipitations. Ce dérèglement touche en premier lieu l’agriculture tout particulièrement dans les pays en voie de développement: en produisant moins par manque d’eau, nous diminuerons les réserves alimentaires à l’échelle de la planète. Les plus pauvres, les plus jeunes et les plus âgés, seront les premières victimes.

Notre avenir alimentaire est en danger. Gardons de l’eau pour les agricultures traditionnelles et évitons l’exode des réfugiés climatiques!


Partager cet article

Additious