logo JSL nouveau

jsl Bonn2 210609Je participe pendant 2 semaines a une réunion de travail de l'ONU sur la convention de Kyoto pour le climat. Les états du monde entier sont tous pressent A Bonn en Allemagne pour commencer les négociations sur un texte qui doit suivre le protocole de Kyoto après 2012.

Après avoir réduit de 8% ses émissions de gaz a effet de serre entre 1990 et 2012, l'Union Européenne devrait prendre l'engagement de -30% pour 2020 et, on l'espère aussi, -80% en 2050 pour suivre les recommandations des scientifiques rassembles au sein du GIEC, le Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, prix Nobel de la paix en 2007. Le texte final doit être adopte a Copenhague en décembre et il pourrait bien être l'un des textes les plus important de notre génération. Les recommandations du GIEC devraient permettre de limiter la hausse des températures moyennes sur le globe de +2*C en 2100. Pour avoir un ordre d'idée, -2.9*C seulement nous sépare du dernier age glaciaire.

J'ai rencontre Paul WATKINSON, le chef de la délégation française en charge des négociations internationales sur le climat. Pour lutter contre le changement climatique dans les pays les plus pauvres et aussi les plus menace, il faut selon lui "transformer l'économie des pays avec un autre paradigme de développement". "Il y a urgence" pour créer un fond international pour le financement des actions de réduction des émissions et d'adaptation aux impacts du changement climatique. Les pays développes ont "une responsabilité historique face a la situation actuelle".

Le 10 juin, les ministres européens des finances doivent adopter une position sur le mode de financement de fonds. Le chef de la délégation française rappel que "le climat n'est pas qu'un problème écologique, mais aussi économique, énergétique, urbanistique. Il faut que d'autres ministres que ceux de l'écologie préparent cette transition majeure". Espèreront que les ministres des finances deviennent aussi sensible a ce sujet que leur collègue de l'écologie. ben@avenirclimat.info

Partager cet article

Additious