La famille Popek habite rue Powstancow Wielkopolskich à Bydgoszcz, une ville à l'ouest de la Pologne. Je passe Noel avec eux.

Le 24, la veille de Noel, est une journée sans viande. Le repas débute vers 16h par l'échange des vœux. Un pain, ressemblant à une hostie et représentant un moment de la vie de Jésus est offert à chacun. Une partie est brisée par la personne a qui vous présentez vos vœux. Le premier plat est une soupe de champignon a laquelle Mme Popek a ajouté des pates. Elle a ensuite préparé des pierogi, des gros raviolis farcis de champignons et de choux, coupé en fine lamelle et macéré dans l'eau salée pendant plusieurs mois. Un gâteau au fromage conclus le repas de Noël, en même temps que les cadeaux sont offerts. Une guitare est sortie, et les chants de Noël sont repris en chœur. Les parents vont ensuite à la messe de minuit, un vent froid les attend au dehors, mais la neige n'est pas encore au rendez-vous.

Le lendemain, M. Popek m'explique que leur appartement des années 1960 est géré par une coopérative avec 40 000 autres habitants. Chacun est propriétaire, après avoir versé des mensualités pour acquérir des parts de cette coopérative. Depuis 5 ans, leur situation c'est beaucoup amélioré, des compteurs d'eau ont été installés ainsi qu'un système de mesure sur les radiateurs. Ils ne payent plus que leur consommation et leur facture a diminué de 30%. Tous les immeubles ont été isolés par l'extérieur sur la même période, et une réduction de 10% est offerte pour remplacer les anciennes fenêtres par des nouvelles avec un double vitrage. La famille a retrouvé plus de confort et profite maintenant de sa cuisine, même exposé au Nord.

Partager cet article

Additious