sylvainJ'ai rencontré sylvain NDJENDOLE à Dijon au laboratoire de climatologie de l'Université de Bourgogne. Il participait à un projet d'étude alors que je faisais ma maîtrise (M2). Nous avions gardé le contact et je lui ai demandé de répondre à une interview par email. Elle est longue, donc je vous la propose en feuilleton cette semaine, tous les jours vers 14h.

Quelques mots pour présenter la Centrafrique et Bangui
Comme son nom l’indique, la Centrafrique est un petit pays d’Afrique Centrale mais quand même plus grand que la France en terme de superficie. Colonie française, ce pays est « indépendant ! » vers les années 60 mais vit au rythme des coups de force depuis lors. Il dispose de richesses naturelles mais inexploitées pour l’instant. On compte environ 4 millions d’habitants depuis 2003. Bangui, la capitale est coincée au nord-est par les collines de Bas-oubangui et au sud par la rivière Oubangui. Plus attrayante qu’avant, cette capitale renaît de ses cendres après plusieurs années tumultueuses.

Question 7/ Les activités de la Centrafrique dans le cadre des Nations-Unies



Est-ce que des chercheurs centrafricains ou africains participent aux travaux du GIEC ? Si oui, quelle est leur participation ?
Non plutôt de temps en temps aux travaux des COP dans le cadre de la CCNUCC.
Oui, j’en connais. Ils participent de temps en temps aux travaux des COP dans le cadre de la CCNUCC.. Mais le problème est que ceux – ci ne rendent pas compte à nous qui sommes restés au pays des décisions ou des points débattus au cours de ces assises. C’est regrettable !
Pour l’instant, ce qui est prévu dans la Convention Cadre des NU pour les CC est en partie réalisé. La première Communication Nationale Initiale, le PANA ont été réalisés même si beaucoup restent à faire. Je pense qu’il n’y pas très longtemps que l’atelier sur le lancement de la deuxième Communication Nationale a été lancé. Tout ceci constitue des devoirs à accomplir par chaque pays en vue d’apporter sa modeste contribution à cette lutte.

Quel est la position de la Centrafrique dans les négociations du protocole de Kyoto ?
Sa position n’est pas différente des pays en voie de développement. Généralement, ces pays ne font que suivre les lignes directives tracées par la métropole. C’est plutôt un suivisme qu’une prise de position claire à mon avis, car on ne pèse pas trop politiquement sur les négociations. D’ailleurs, le pays ne s’est empressé de signer et à ratifier le protocole ?

Quels sont les moyens pour un état africain comme la Centrafrique pour participer à des négociations internationales sur le CC ? Difficile à répondre ! Ce que je connais, est que à chaque réunion, il y a un ou deux compatriotes qui prennent part à ces réunions mais en dehors, parler des moyens, je n’en vois aucun.


Déjà en ligne :
Question 1/ Présentation + Les signes du changement climatique (CC)
Question 2 / les émissions de gaz à effet (GES) de serre en Centrafrique
Question 3/ Les impacts du CC
Question 4/ Le cas de l'agriculture
Question 5/ La place du CC dans la politique du pays
Question 6 / Les relations Nord/Sud

Partager cet article

Additious