sylvainJ'ai rencontré sylvain NDJENDOLE à Dijon au laboratoire de climatologie de l'Université de Bourgogne. Il participait à un projet d'étude alors que je faisais ma maîtrise (M2). Nous avions gardé le contact et je lui ai demandé de répondre à une interview par email. Elle est longue, donc je vous la propose en feuilleton cette semaine, tous les jours vers 14h.

Quelques mots pour présenter la Centrafrique et Bangui
Comme son nom l’indique, la Centrafrique est un petit pays d’Afrique Centrale mais quand même plus grand que la France en terme de superficie. Colonie française, ce pays est « indépendant ! » vers les années 60 mais vit au rythme des coups de force depuis lors. Il dispose de richesses naturelles mais inexploitées pour l’instant. On compte environ 4 millions d’habitants depuis 2003. Bangui, la capitale est coincée au nord-est par les collines de Bas-oubangui et au sud par la rivière Oubangui. Plus attrayante qu’avant, cette capitale renaît de ses cendres après plusieurs années tumultueuses.

Question 4/ Le cas de l'agriculture



Quel est le pourcentage de la population vivant de l'agriculture ?
80% de la population pratiquent l’agriculture. Pour l’instant, les paysans s’adaptent tant bien que mal en mettant en œuvre le savoir-local. Il serait donc très intéressant de pouvoir recenser ces savoirs, de les valoriser afin d’aider nos agriculteurs.

Peux tu décrire rapidement ce que signifie être paysan en Centrafrique ?
Synonyme de pauvreté

Quel est l'impact du CC sur l'agriculture et les agriculteurs ?
Il y a disparition de certaines variétés de semences, baisse de rendement, paupérisation du monde rural et par voie de conséquence, exode massif des ruraux vers les centres urbains.

Est-ce que la Centrafrique est concerné par la hausse du prix des denrées alimentaires ou le développement des agrocarburants ? Si, oui, comment ?
Oui pour la hausse des prix des denrées alimentaires. En ce moment, le prix des denrées de première nécessité à flambée à une vitesse effrénée alors que le pouvoir d’achat du centrafricain diminue de jour en jour.
Non pour les agrocarburants, car aucun programme a été mis en place par les pouvoirs publics ni par les industriels. Aussi, il est à craindre qu’en voulant résoudre un problème on en créé d’autres ? comme par exemple la pénurie des terres pour les cultures ? les gens vont tous s’orienter vers l’agrocarburant et qui donc va produire pour nourrir les autres ?

Comment les paysans s'adaptent-ils ou pourraient-ils s'adapter au CC ?
Cette question dépend de la capacité de chaque peuple à faire face à ce phénomène. Ce qui peut paraitre grave pour les uns peut ne pas être pour les autres. Donc la capacité d’adaptation va dépendre du degré de vulnérabilité de chaque peuple


Déjà en ligne :
Question 1/ Présentation + Les signes du changement climatique (CC)
Question 2 / les émissions de gaz à effet (GES) de serre en Centrafrique
Question 3/ Les impacts du CC
A suivre :
Question 4/ Le cas de l'agriculture
Question 5/ La place du CC dans la politique du pays
Question 6 / Les relations Nord/Sud
Question 7/ Les activités de la Centrafrique dans le cadre des Nations-Unies

Partager cet article

Additious