Avant de partir dans 1 h à Hamburg pour le klima camp, je finis cet article consacré à Dorothée Adam. Elle m'a envoyé un mail il y a quelques semaines m'annonçant sont départ pour une mission dans le grand nord au cours de deux croisières Expéditions Polaires :

  • du 12/08/2008 au 22/08/2008 : Tour du Spitzberg
  • du 22/08/2008 au 04/09/2008 : Nord Est du Groenland

Je lui ai proposé de présenter son projet en répondant par mail à une interview.


Dorothee Adam Dorothée Adam, caméra au point.

  • Tu as organise l'Ecotour en 2005, un Tour du monde de 9 mois sur le thème du développement durable, et tu pars en août et septembre dans le grand nord, toujours pour sensibiliser à l'environnement. Que signifie pour toi "voyager", et pourquoi le faire sur des thèmes environnementaux ?

Le voyage est un moyen de rassasier sa curiosité. Je me suis toujours posé des questions sur l’avenir de notre planète, j’ai entendu énormément de pronostics plus ou moins pessimistes sur le devenir de l’environnement. Mais je suis convaincue que la meilleure manière de comprendre la réalité des choses est de se rendre sur le terrain, d’ouvrir tous ses sens et de chercher des réponses à ses interrogations.

  • Quel est ton bilan, ou tes principales remarques, sur l'Ecotour 2005 concernant le développement durable ?

Les 9 mois de rencontres vécues lors de l’Ecotour 2005 m’ont ouvert les yeux sur de nombreux thèmes environnementaux. A notre retour, mon amie Marion et moi-même n’avions qu’un seul objectif : partager la prise de conscience que le terrain nous avait offert. C’est pourquoi nous avons écrit un livre, réalisé un film et organisé un cycle de conférences. Car si un voyage naît d’une motivation personnelle, il atteint toute sa cohérence dans l’échange avant, pendant et après.

  • Comment en es-tu arrivée à participer à cette expédition scientifique dans le grand nord ? Et quel va être ton rôle dans l'équipe ?

Les régions polaires m’ont toujours énormément intriguée. En effet, elles sont à la fois une extraordinaire représentation de la majesté de la nature et un triste miroir de la détérioration de cette dernière. Début 2007, j’ai réalisé qu’un des meilleurs moyens pour sensibiliser au changement climatique était de filmer l’Arctique et l’Antarctique où les paysages parlent d’eux-mêmes. J’ai alors contacté C. Kempf, un des spécialistes du monde polaire, pour lui proposer de l’accompagner dans ses expéditions et pour réaliser un film à ses côtés.
L’élaboration du projet a pris du temps, il a accepté un an plus tard de me rencontrer et nous avons peaufiné ensemble les objectifs du film à réaliser. Sur le brise-glace, je ferai donc partie de l’équipe pour accompagner les touristes venus découvrir le Spitzberg et le Groenland et je serai en permanence armée de ma caméra pour saisir la magie de la banquise, des icebergs et des ours polaires !


La suite de l'interview au retour de son voyage, en septembre !
Vous pouvez déjà retrouver une première vidéo de présentation de Dorothée Adam sur sa page You Tube : http://fr.youtube.com/doadam.
Un document PDF sur la série de reportage prévu est aussi disponible en téléchargement.




Arctique : aujourd'hui, et après?

Partager cet article

Additious