J'arrive à Budapest dans l'après-midi et, une fois posé mon sac chez des amis, je pars en direction du Danube. Le fleuve est moins large qu'à Belgrade, mais il est dominé par l'imposant château des rois de Hongrie, en plein centre ville, et lui donne un air majestueux.

jsl 29 06 08 2



Nous sommes le 21 juin, des concerts ont lieu le long des rives. A la nuit tombée, les lumières de la ville et de la fête se reflètent dans l'eau et le Danube transforme encore une fois le visage de la ville. Les rives ont été moins paisibles en 2006. A l'occasion d'une fête nationale, les hongrois se sont massés sur des kilomètres le long des rives le 20 août. Un orage est annoncé, mais il est trop tard pour annuler. La tempête arrive avec plus de violence que prévues, et la panique aidant, des personnes sont tuées. Pour Alexa BOTAR des Amis de la Terre en Hongrie, ce type d'évènements extrêmes peut devenir plus fréquent avec le changement du climat. Les températures et les précipitations sont en train de se modifier en Hongrie avec des chutes de pluies violentes et des étés plus secs. Une étude à également montré que la Hongrie a connue une élévation de la température moyenne annuelle plus élevé que le reste des pays européen au siècle dernier.

Pour lutter contre le changement climatique, les Amis de la Terre en Hongrie sont sur tous les fronts. Ils ont mené une campagne de pétition en demandant aux citoyens de s'exprimer sur les 5 points principaux que devraient contenir une loi « climat ». Les 11 000 signataires ont demandé entre autre à ce que d'avantages de crédits soient accordés aux énergies renouvelable et à l'isolation des bâtiments. Lorsque les députés se sont réunis au parlement pour discuter de la loi, les Amis de la Terre ont assemblés 1 500 dessins d'enfants venus de tout le pays et représentants leur vison du climat du futur : une carte de la Hongrie de 25 m par 15 mètres a ainsi été constituée au pied du parlement.

jsl 29 06 08 3

Partager cet article

Additious