Je continue cette semaine de visiter la Bulgarie, je suis arrivé à Veliko Tarnovo. Cette ville étudiante de 15 000 habitants est surtout connue pour avoir été la capitale du second empire bulgare (1185 – 1422).

jsl 15 06 08 2

L’histoire débute par une rébellion contre un nouvel impôt pour payer le mariage de la fille du roi Bela III de Hongrie. La population des Balkans refuse de payer et les frères Asen et Pierre construisent à Tarnovo une chapelle dédiée à Saint Dimitri pour fédérer la révolte. Après leur victoire, la ville devient la capitale d’un nouvel empire mettant fin à la domination de l’empire byzantin.
La forteresse de Tsarevets a accueillis le siège de l’empire. Le site est entouré par la rivière Yantra et est habité depuis 2000 ans avant JC. Elle abrite 22 églises et 4 monastères durant l’empire et est comparée à Rome. Après un siège de 3 mois, la forteresse tombe face à l’empire Ottomans. En 1876, au moment de la révolte d’avril, la ville devient le siège de l’église nationale bulgare (chrétien orthodoxe). La ville perd de son importance en 1879, lorsque la constitution du nouvel état bulgare est déclaré et la capitale transférée à Sofia.

Moins peuplés, les environs de la ville sont gagnés à nouveau par la forêt qui avait pratiquement disparu. Le tremblement de terre de 1913 à beaucoup détruit la ville, secoué par des répliques pendant près de 2 semaines. Les usines modernes sont situées près de la rivière, et le paysage est préservé.
La ville est maintenant l’une des principales destinations pour tous les types de touristes. Des tours operateurs amènent des groupes d’Europe de l’ouest qui regardent le son et lumière animant tout le site de la forteresse. Des voyageurs indépendants, voyageant sac au dos comme moi, en profitent gratuitement depuis la rue. Ces derniers restent quelques jours ici, et continue leur route vers Bucarest en Roumanie, ou Istanbul en Turquie.

Partager cet article

Additious