Conflit au Darfour, migrations au Bangladesh provoquées par la montée des eaux, dégel des régions polaires ouvrant l'accès à de tentants hydrocarbures : le changement climatique a déjà commencé à attiser les tensions dans le monde, avertit l'Union européenne dans un rapport qui vient d'être diffusé. De l'Afrique à l'Asie en passant par le Moyen-Orient et l'Asie centrale et jusqu'au pôle nord, le changement climatique «exacerbe les tensions et l'instabilité existantes », expliquent les services du chef de la diplomatie de l'Union européenne Javier Solana et de la commissaire européenne aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner. Un court rapport de sept pages qui sera présenté au sommet européen des 13 et 14 mars à Bruxelles. «Réduction des surfaces cultivables, manques d'eau croissants, réduction des réserves alimentaires, multiplication des inondations, sécheresses prolongées sont déjà une réalité dans de nombreuses régions du monde », souligne le rapport. «L'effet global sera d'alimenter les conflits existants pour des ressources en diminution », ajoute-t-il, reprenant ainsi un avertissement déjà lancé par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon au Forum de Davos en janvier.

Source : Agrapresse - 10/03/2008

Partager cet article

Additious