Avenir Climat

A la rencontre des témoins du climat à travers l'Europe et l'Asie

Vous n'êtes pas identifié.

#1 2008-11-09 18:56:40

cindyalexpamela
New member
Date d'inscription: 2008-11-02
Messages: 2

l'industrie, la consommation et l'écologie

Bonjour et merci pour votre réponse précédente

A votre avis, est il possible de stopper la commercialisation des produits toxiques pour notre terre (détergents, cosmétiques...) et les marques écologiques que l'on voit parfois sur les étiquettes des produits sont elles fiables? on peut imaginer que les pays moins développés sont moins pollués. Avez vous rencontré des industriels complétement fermé aux recherches écologiques? comment les convaincre de faire des efforts pour l'avenir?

Hors ligne

 

#2 2008-11-14 10:28:00

Benka
Administrator
Lieu: AsiEurope
Date d'inscription: 2008-01-05
Messages: 97
Site web

Re: l'industrie, la consommation et l'écologie

Bonjour Cyndi, Alex et Paméla,

oula, ça fait beaucoup de questions...

1/ stopper la commercialisation des produits toxiques

Théoriquement, il suffit d'adopter une lois dans une démocratie pour faire ce que l'on souhaite. Viennent ensuite la justice et la police pour faire appliquer et respecter les lois. Mais il faut tenir compte d'une part de l'opinion publique, même si ce concept a été remis en cause par des sociologues, notamment Pierre Bourdieu je crois.
Il faut d'autre part se rappeler que les lobby ou certains syndicat sont très puissant pour faire pression sur les élus et les empêcher d'aller contre leur intérêts. Je pense à la FNSEA, que l'on a vu il y a peu sur la question des revenus agricoles, ou des bureaux spécialisé à Paris et Bruxelles qui rencontre régulièrement les élus pour leur présenter des analyses, sondages et projets.

Par exemple sur le projet REACH que j'ai présenté dans une discussion précédente :
* Greenpeace a organisé une prise de sang des députés européens pour leur montrer les traces de produits toxiques présent dans leur sang. Ils ont trouvé du DDT qui a disparu des pratiques agricoles, mais qui se retrouve toujours dans la chaine alimentaire.
* L'industrie pétrochimique a sortit une étude annonçant la disparition des millions d'emplois si la directive était appliqué.
Au final, la directive est sortit, mais le nombre de molécules a contrôler avant commercialisation a été très réduites.


2/ les étiquettes des produits sont elles fiables

En principe, oui. Il y a des normes européennes pour les produits courants. Encore faut-il lire puis comprendre les étiquettes. Même pour les produits alimentaires, c'est des fois difficile si on est pas chimiste...
Il y a ensuite des labels comme "AB" pour l'agriculture biologique. Il faut connaitre le cahier des charges pour le comprendre, mais c'est le seul label qui garanti une nourriture sans OGM. Encore une fois, les lobby industriels à Bruxelles sont très puissant et le label pour l'agriculture écologique au niveau européen (en forme de fleur), est moins strict sur ce point.

Il y a des associations de défense des consommateurs, comme l'UFC 71 (Union fédérale des consommateurs de Saône-et-Loire), qui sont des bénévoles très au point sur tout ça.


3/ des industriels complètement fermé aux recherches écologiques

non, je n'en ai pas rencontré, car je n'ai pas rencontré d'industriel lors de mon voyage. J'espère le faire lors de mon voyage en Asie. Il faut tout de même faire attention à ce que les anglophones appellent le "greenwashing", c'est à dire de mettre en avant des critères écologiques inexistants. Voir le prix pinocchio par exemple : http://www.prix-pinocchio.org/


4/ comment les convaincre de faire des efforts

Tu peux utiliser leur logique économique libérale, et leur dire qu'ils feront plus de bénéfice en préservant leur stock de matières premières.
Tu peux aussi espérer que le prix du pétrole et l'application du protocole de Kyoto porteront leur fruit.
Tu peux enfin agir toi-même, en tant que consommateur en refusant d'acheter certains produits ou en participant à des actions collectives : réclamer du bio à la cantine, participer à une campagne d'une ONG, en discuter avec tes amis ou ta famille...


J'ai mis du temps à répondre, mais je dois bosser plus que prévus sur mes visas ces derniers jours. Je pars tout de suite à Autun à la mairie puis rencontrer une personne du service communication de la Région Bourgogne. Je serai peut-être dans leur magasine de janvier...


Note aux élèves :
1/ Ciblez vos questions. Je peux vous aider à préciser votre réponse mais j'aime moins vous donnez un plan global. Ca donne l'impression que vous n'avez pas préparé votre sujet.
2/ Laissez moi un message pour me dire si ma réponse vous convient.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB